Carte envoyée par Emile (Encore au 52e R.I.T. sur la photo, 4ème en partant de la gauche au dernier rang debout) à sa mère le 22 mai 1915. il y évoque la santé de sa soeur qui l' obsède, malgré la guerre. Quelques mots très forts !!

52_RIT

" Chère mère
Je voudrait avoir des nouvelles de Mélie car depuis que j' ai recu ta lettre qu' elle a une pneumonie je suis a moitié fou. Si j' ai de la chance pour moi même je suis assez tourmenté pour vous. Espérons que cela ne sera que la frousse et qu elle s ' en tirera, seulement des précautions à lui faire prendre quand elle ira mieux. Tu sait que je l' aime autant que le mien et surtout que je m' y suis attacher encore davantage depuis que je n' ai plus le guguste. moi je va pas mal je reste ici jusqu au 31 mai et il parait que l' on va rentrer encore à la gare de Nancy. Tu voit pour moi pas de crainte je vous quitte en espérant que ma carte trouve beaucoup de mieux car hier et avant hier je n' étais plus abordable j' étais fou, embrasse la bien pour moi.
toujours même adresse, celui qui pense à vous,
Olivier Emile, réponse de suite
"