232ème RI

16 février 2009

Droits d' utilisation des photos et documents du blog

Ce site étant destiné au partage de la mémoire, c' est volontairement que je n' ai pas surchargé les documents de textes de propriété. Merci d' avance à ceux qui voudraient les utiliser pour d' autres sites ou publications, d' en demander une autorisation de principe et de citer leur source.

Pour afficher les documents dans leur taille originale, cliquer sur la vignette.

Posté par jef52 à 16:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


17 février 2009

Hommage

Ce blog est créé à la mémoire de mon grand-oncle, Emile Olivier et de tous ses frères combattants du 232ème Régiment d' Infanterie, (qu 'il rejoint le 20 juillet 1915 après un début de guerre au 52ème RIT ), morts au combat ou, comme lui, survivants mais blessés à vie par la guerre. Emile est en effet décédé en 1946, sans avoir jamais repris une vie "normale".

Emile__emilie__annette__leon

Emile_Olivier_232_RI

Croix de guerre avec citation à l' ordre du régiment : " Soldat très brave et consciencieux, au front depuis le début de la campagne ", signé Lieutenant-Colonel Lugand, Chef de corps du 232e R.I. Comme le montrent les documents suivants, son sacrifice ne fut pas reconnu par la nation.

refus_de_pension

refus_de_pension2

Il repose avec son beau-père Léon Ganster, Mort pour la France le 06 octobre 1914, et sa soeur Emilie (décédée en 1978) au cimetière de Vignory ( Haute-Marne)

Tombe_L_on_Emile_1

Source : Collection personnelle, merci à Annette pour la photo de la tombe.

Posté par jef52 à 10:36 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

Tout est dit

La préface de l' historique rédigée par le Colonel Boisselet, commandant le 32è R.I. me semble justifier, à elle seule, la création de ce blog :
" Vétéran du 232è ! C' est pour toi qu' a été écrit ce petit livre. Il n' a pas la prétention, dans sa brièveté,d' exposer dans tous leurs détails, les faits de guerre auxquels le Régiment a participé: mais il te rappellera les principaux d' entre eux. Il te servira à jalonner tes propres souvenirs. Il t' aidera à retrouver dans ta mémoire les faits dont tu as été le témoin, les durs travaux du front, les attaques périlleuses, les souffrances endurées dans la tranchée, les actions glorieuses, la mort héroïque des camarades tombés sous tes yeux. Ce livre vaudra surtout par les commentaires que tu sauras y ajouter, lorsque, soldat de la Grande Guerre, tu t' en serviras pour raconter à tes fils, à ceux de la génération qui vient, ce que toi même et tes camarades du 232è avaient su faire, pour leur conserver leur pays et la liberté".



Posté par jef52 à 11:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

Conclusion de l' historique

" En relisant ces pages auxquelles chacun de nous pourra ajouter ses propres souvenirs, nous saurons attribuer aux héros de cette histoire la reconnaissance qu' ils méritent et nous confirmer dans l' idée que le 232è d' infanterie a bien mérité de la patrie"

Ce sera la destination principale de ce site.

Posté par jef52 à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Qui est- il ?

Qui est ce blessé du 232e qui pose ici, certainement avec son frère, amputé de la jambe ? J' aimerais que l' un de mes lecteurs m' aide à lui redonner, un jour, une identité.

inconnu232RI

Source :  Merci à Jérôme pour la photo

 

Posté par jef52 à 16:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Une attaque qui rapporte !

JMO du 232e RI,14 janvier 1915 : La section du Sous-Lieutenant Prunières (20è cie) traverse la nappe d' eau au delà du moulin et attaque les postes allemands comprenant une centaine d' hommes. Ceux ci, surpris, se retirent en désordre, abandonnant fusils et matériel, puis ils tentent une contre attaque mais la section Prunières les repousse par un feu violent, s' élance sur eux à la baionnette et se maintient sur la crête malgré le tir de l' artillerie.

JMO de la 59è DI : Des fractions ennemies qui avaient repris les tranchées après le départ des nôtres et qui se tenaient le 14 au point du jour sur la crête au N.de Clemery en sont délogées dans la matinée et la crête est réoccupée par nous. Nous trouvons deux appareils téléphoniques dans la tranchée.

TELEFON

16 janvier 1915 : Commandant Regelsperger à Lieutenant Colonel de Lisle : " J' ai l' honneur de vous rendre compte que j' ai vendu le téléphone boche 50 francs au Général de Division. Il l' a fait porter par le prisonnier qu' il a emmené dans son auto. Les téléphonistes qui l' avaient astiqué pour s' en servir n' étaient pas contents, mais la section Prunières pour laquelle le billet a servi de péroraison aux compliments que je lui ai adressés a semblé fort satisfaite"

telephone_allemand

Sources :SHD 26N723;25N226;26N376; Merci à Jean-Luc et Eric pour les illustrations

Posté par jef52 à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La destruction de la passerelle de Pont-à-Mousson

Dans la nuit du 11 au 12 septembre 1914, sous une pluie battante, le Lieutenant Colonel Watin dirige une opération composée d' hommes du 232 et du 266e RI, destinée à faire sauter la passerelle de Pont-à-Mousson. Le coup de main se déroule sans accrochage avec l' ennemi et le pont saute à 22h35.

pont_de_pont_a_mousson

Source : JMO 232e RI

Posté par jef52 à 17:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 septembre 1914 : Le brigadier Barteau à l' honneur

Ste_Genevieve_6_septembre_2

Alors que Sainte Geneviève a été bombardé attaqué puis abandonné par les allemands la nuit précédente, le Lieutenant Colonel Watin envoie une patrouille d' éclaireurs montés reconnaitre le village :

" Envoyé à 8 heures une reconnaissance d' éclaireurs montés. Itinéraire Bezaumont-Ste Geneviève.Vu aucun ennemi. Sur les pente N.O.de Ste Geneviève, au dire du curé, une vingtaine de morts allemands, quelques francais. Le brigadier Barteau ramène un blessé allemand, 68e Landwher qui raconte qu' il a participé a l' attaque du 6 entre 21h et 22h" .

A 10h30, le brigadier Barteau, surnommé " Maine-et-Loire" est cité à l' ordre du Régiment pour sa reconnaissance du matin. Il avait ramené le premier prisonnier fait par le 232.

Ste_Genevieve_6_septembre

Source : JMO et historique 232e RI

Posté par jef52 à 17:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Aout-septembre 1914, premiers combats

Après quelques travaux, instructions et revues dans les cantonnements, le régiment occupe ses premières positions de combat au Nord du Grand Couronné de Nancy le 19 aout.

positions_117e_brigade20aout14

Le 20 aout les hommes assistent depuis leurs positions à la mise à sac de Nomeny par les allemands. Les 277 et 325e RI, autres régiments de la 59e DI y sont décimés. Le lendemain le bombardement s' intensifie, le 22 aout à 12h30 près de la statue de la Vierge, 5 blessés(Caporal Bellot;1è classe Mignot;2è classe Moirin, Brault et Armand) et 1 tué ( Savatier Edouard 18è compagnie) sont les premières victimes de guerre au 232.
Les troupes ennemies s 'étant légèrement retirées, les positions du régiment restent inchangées. Le 2 septembre à 4 heures a lieu le premier contact d' une patrouille de la 18e compagnie conduite par l' adjudant chef Noscereau ( cité à l' ordre de la brigade le 5 septembre pour cette action), avec une vingtaine de cavaliers allemands devant les 4 Fers. Des chevaux allemands sont tués, les cavaliers parviennent à s' enfuir. Le régiment est désormais pleinement engagé dans le conflit.

Sources : SHD 26N723;26N528

Posté par jef52 à 17:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Mobilisation

C' est à la caserne de Laage de Chatellerault que se déroule la mobilisation du régiment. Extrait de l' historique : " Les vétérans du 232 qui furent mobilisés à Chatellerault dés la déclaration de guerre se souviennent encore du bel élan qui présida à la formation du régiment pendant les premières journées d' aout 1914. Pendant que le 32è, mis sur pied le premier,achevait ses préparatifs , puis s' embarquait en chemin de fer; le 232è R.I. se mobilisait à son tour, dés le 4 aout et partait lui même le 13 aout pour le front.Il était commandé par le Lieutenant Colonel Watin et comprenait deux bataillons (5e et 6e, commandant Favre et Tochon), une C.H.R et deux sections de mitrailleuses soit 37 officiers et 2173 hommes de troupe."

caserne_32e_RI_Chatellerault

Caserne_de_Laage_Chatellerault

Les deux trains qui ont embarqué le régiment atteignent Nancy le 14 aout à 17 heures et 22 heures

Nancy_gare

Le 232ème RI est affecté au 2ème Groupe de Divisions de réserve, 117ème Brigade, 59ème Division d' infanterie et rejoint son cantonnement de concentration à Maxéville

Maxeville

Sources : SHD 26N723 JMO 232è RI, collection personnelle

Posté par jef52 à 17:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]