Le jour ou le 232e part pour le front, le Docteur Fontan, est le Médecin-Major du Régiment :

effectif_mobilisation

Voici une lettre qu' il adresse au Colonel Coquelin de Lisle, quelques jours après le départ de celui-ci vers le commandement de la 255e Brigade :

Lettre_Fontan_1

lettre_Fontan_2

" Mon Colonel, j' ai pensé qu' il vous serait peut-être agréable de recevoir les épreuves qui fixent le souvenir de votre dernier acte de commandement du 232. C' est le seul mérite de ces photographies,trop modestes à tous les points de vue, et c' est aussi une excuse de vous les adresser. Au 232, malgré les défauts de l' épreuve, tout le monde m' en réclame. Cet envoi me fournit l' occasion de vous témoigner, plus complètement que je n' ai pu le faire de vive voix, toute ma reconnaissance pour la bienveillance indulgente dont vous avez toujours usé envers moi. Je vous ai une gratitude toute spéciale pour la citation que vous avez bien voulu m' accorder, et pour les paroles si aimables qui constituent, dans leur indulgence même, la récompense la plus souhaitable accordée par un chef tel que vous. Je vous prie, mon Colonel, de croire à mon entier et respectueux dévouement".

Des photos de la dernière prise d' armes du Colonel au 232, le 15 juin 1915 ont donc été prises, j' aimerais un jour pouvoir en illustrer ce blog, mais que sont elles devenues ?

Ce courrier est emprunt d' une amitié et d' un repect que l' on retrouve dans bien d' autres témoignages et document ayant trait au Colonel Coquelin de Lisle, issus d' officiers comme de simples soldats

Sources : JMO 232e RI; collection P.Fournié